Traduction japonais | Traducteur japonais | Agence de traduction japonais | Allemand-japonais | Japonais-allemand

Traductions vers et à partir du japonais par des traducteurs spécialisés dont le japonais est la langue de travail (traducteurs de langue maternelle)

Notre qualité – Votre garantie

Dès la réception de la commande et jusqu’à la livraison, notre agence de traduction travaille avec son propre logiciel de gestion de projets qui s’appuie sur les normes ISO 9002, DIN 2345 et EUATC, la norme de l'association européenne des fournisseurs de services linguistiques.

Les processus de traduction sont effectués conformément à la norme EN 15038, ce qui permet de garantir le respect de la forme et l’intégralité de la traduction.

Nos traducteurs professionnels dont le japonais est la langue de travail traduisent tous les contenus dans la langue correspondante tout en restituant fidèlement le message initial. De plus, ils adaptent avec précision les traductions au groupe cible correspondant et veillent à préserver le style et la sonorité du texte source.

Le recours à la technique moderne permet par ailleurs de réutiliser des phrases déjà validées et de contrôler l’homogénéité de la traduction de vos termes techniques. Ceci permet de garantir un style cohérent pour toutes vos traductions vers et à partir du japonais. Votre terminologie, vos remarques et vos corrections sont saisies par nos traducteurs dans des bases de données et prises en compte lors de tous les travaux en cours.

Nos domaines de spécialité : informatique, économie, droit, technologies de l’information, secteur bancaire, bâtiment, architecture, chimie, biochimie, médecine, pharmacie, marketing, communication, publicité. Assurance qualité comprise.

ConText®
Hindenburgstraße 10
55118 Mainz
Allemagne

Téléphone : +49 (6131) 55 434-0
Fax : +49 (6131) 55 434-20
E-mail : welcome(at)context-friends.de

Le japonais – Particularités et diffusion

Le japonais est la langue officielle du Japon. Avec près de 127 millions de locuteurs, ce qui représente 2,4 % de la population mondiale, le japonais occupe la 9e place dans le classement des langues les plus parlées dans le monde. En dehors du Japon, cette langue est principalement parlée aux États-Unis (environ 200 000 japonophones sur le continent nord-américain, environ 220 000 japonophones à Hawaii) et en Amérique du Sud (environ 380 000 japonophones, principalement au Brésil). Ceci s’explique en grande partie par les trois grandes vagues d’émigration qui ont eu lieu entre la fin du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle. D’après certaines estimations, près de 4,9 % de tous les sites web sont proposés en japonais (4e place derrière l’anglais, l’allemand et le français).

Le système d'écriture japonais utilise les caractères chinois (kanji) ainsi que deux syllabaires dérivés du chinois (kana), l’hiragana (pour le vocabulaire indigène) et le katakana (pour les mots d’emprunt récents). De nombreux termes chinois ont parallèlement été adoptés dans la langue japonaise. Toutefois, le japonais et le chinois sont fondamentalement différents en matière de prononciation et de grammaire : contrairement aux langues chinoises, le japonais n’a pas de tons et compte moins de consonnes. C’est pourquoi le nombre de syllabes différentes en japonais (près de 150) est relativement restreint par rapport aux 1 600 du chinois (en tenant compte des tons). Sur le plan grammatical, le japonais est, contrairement aux langues chinoises isolantes, une langue agglutinante, c’est-à-dire qu’il possède un grand nombre de suffixes grammaticaux – appelés particules et noms fonctionnels – dont la fonction peut être comparée à celle des flexions, des prépositions et des conjonctions des langues européennes.