Traduction biélorusse | Traducteur biélorusse | Agence de traduction biélorusse | Allemand-biélorusse | Biélorusse-allemand

Traductions vers et à partir du biélorusse par des traducteurs spécialisés dont le biélorusse est la langue de travail (traducteurs de langue maternelle)

Notre qualité – Votre garantie

Dès la réception de la commande et jusqu’à la livraison, notre agence de traduction travaille avec son propre logiciel de gestion de projets qui s’appuie sur les normes ISO 9002, DIN 2345 et EUATC, la norme de l'association européenne des fournisseurs de services linguistiques.

Les processus de traduction sont effectués conformément à la norme EN 15038, ce qui permet de garantir le respect de la forme et l’intégralité de la traduction.

Nos traducteurs professionnels dont le biélorusse est la langue de travail traduisent tous les contenus dans la langue correspondante tout en restituant fidèlement le message initial. De plus, ils adaptent avec précision les traductions au groupe cible correspondant et veillent à préserver le style et la sonorité du texte source.

Le recours à la technique moderne permet par ailleurs de réutiliser des phrases déjà validées et de contrôler l’homogénéité de la traduction de vos termes techniques. Ceci permet de garantir un style cohérent pour toutes vos traductions vers et à partir du biélorusse. Votre terminologie, vos remarques et vos corrections sont saisies par nos traducteurs dans des bases de données et prises en compte lors de tous les travaux en cours.

Nos domaines de spécialité : informatique, économie, droit, technologies de l’information, secteur bancaire, bâtiment, architecture, chimie, biochimie, médecine, pharmacie, marketing, communication, publicité. Assurance qualité comprise.

ConText®
Hindenburgstraße 10
55118 Mainz
Allemagne

Téléphone : +49 (6131) 55 434-0
Fax : +49 (6131) 55 434-20
E-mail : welcome(at)context-friends.de

Le biélorusse – Particularités et diffusion

La langue biélorusse est la langue maternelle de près de 7,9 millions de personnes. Parmi celles-ci, une minorité vit en Pologne, à Białystok, mais la majorité réside en Biélorussie où le biélorusse est l’une des deux langues officielles (avec le russe).

Le russe, l’ukrainien et le biélorusse sont trois langues slaves orientales qui sont nées d’une langue commune au Moyen Âge. Cette dernière est souvent appelée le « vieux russe », ce qui est ambigu car cette dénomination sous-entend que le russe serait dominant ; il faudra y préférer l’expression « vieux slave oriental ».

Actuellement, la langue biélorusse écrite n’est parlée que par un cercle restreint d’intellectuels dans les grandes villes. Les dialectes biélorusses sont répandus à la campagne, tandis que la majorité de la population urbaine parle un mélange de biélorusse et de russe appelé péjorativement le « trasianka » (« nourriture pour le bétail »).

Dans le système éducatif, le biélorusse est peu ancré. Au cours de l’été 2003, le seul lycée dont la langue d’enseignement était le biélorusse a dû fermer ses portes malgré la forte opposition des élèves et des enseignants. Suite à la proclamation de l’indépendance politique de la Biélorussie en 1991, le biélorusse est devenu la langue officielle unique du pays. On a ainsi pu constater une brève renaissance de la langue (« Adradschenne » en biélorusse) qui a pris fin en 1994/95 avec l’adoption du russe comme deuxième langue officielle par le président Loukachenko. Les prévisions pour l’avenir sont plutôt moroses : de nombreux Biélorusses redoutent une fusion complète – et quasiment inévitable – du biélorusse avec le russe.